Blog

Gastronomie

Gastronomie

Les produits de la pêche et les épices sont au cœur de la gastronomie guadeloupéenne.
En matière de gastronomie, la Guadeloupe se sert de ses produits agricoles, comme le poyo (de la famille de bananes plus communément appelées bananes vertes ou ti-nain), du fruit de l’arbre-à-pain, de gombos, de choux et des produits de la mer. Comme plat typique, on citera par exemple le blaff où le poisson, préalablement assaisonné, est cuit dans un petit bouillon agrémenté de cives (sorte d’oignons du pays), de persil, piment, thym… et l’on peut également citer le colombo qui est l’équivalent du curry indien.
La cuisine guadeloupéenne est souvent épicée et assaisonnée en faisant macérer la viande ou le poisson pendant des heures pour relever le goût avant de les faire cuire.
La Guadeloupe est une terre de métissage entre l’Europe, l’Afrique et l’Asie (Moyen-Orient, Inde). Ainsi la communauté indienne longtemps effacée, tient à faire reconnaître son identité. La présence de la couleur indienne que ce soit par le colombo (épice) ou par le tissu emblématique de la tenue traditionnelle, le madras, rappelle leur contribution très ancrée dans l’identité guadeloupéenne.
Voici quelques exemples d’une cuisine au carrefour des cultures européenne, africaine et caribéenne : court-bouillon de poisson, blaff de palourdes, langoustes grillées, fricassées de lambis, Kassav (galette de manioc), acras de morue, boudin, Colombo, mangues Julie, jus de cerises, Bébélé (poisson frit), Catalou (potage de lard), Migan (purée de fruits à pain et de banane), Souskaï, rhum, Ti-punch, planteur.